Burkina : une bousculade fait six morts à Ouagadougou après un prêche religieux / le  Chef de file de l'opposition politique, Zéphirin Diabré, après des échanges avec le président du Faso ce jeudi, a estimé que le vote des Burkinabè de l'étranger est "un droit absolu" / le gouvernement va soutenir la filière coton avec une enveloppe de plus de 14 milliards / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Journée communale de dialogue à Tenkodogo :le bilan de 2017 présenté aux citoyens

29/11/2017
495

Journée communale de dialogue à Tenkodogo

Le bilan de 2017 présenté aux citoyens

Tenkodogo, (AIB) - Le Cadre unitaire d’action (CUA) de Tenkodogo a donné l’occasion aux citoyens de la commune, le vendredi 17 novembre 2017, d’échanger directement avec le maire Harouna Ouélogo, autour du bilan communal 2017. C’était à l’occasion d’une journée communale de dialogue qui a permis au maire de présenter le bilan du conseil municipal gestion 2017 et de répondre aux questions et préoccupations des citoyens.

 

Asseoir une stratégie de promotion de la participation citoyenne des populations au développement économique et social, tel est l’objectif poursuivi par le Cadre unitaire d’action (CUA) de Tenkodogo. A cet effet, le CUA a eu l’accompagnement du Groupe de recherche sur la démocratie et le développement économique et social (GERDDES) et l’accord du conseil municipal de Tenkodogo. Par cette action, le CUA, selon son premier responsable, Jean Balima, veut engager le conseil municipal à rendre compte de son action et à recueillir des propositions et suggestions en vue d’améliorer sa gestion. A l’occasion, le bourgmestre de Tenkodogo, Harouna Ouélogo, a fait le point des activités engagées sur fonds propres et celles avec le soutien de l’Etat et des partenaires au titre de l’année 2017. Des actions de construction, d’équipement et d’acquisition de fournitures diverses ont été menées au profit du préscolaire, du primaire et du post-primaire. Il a annoncé que des constructions d’écoles primaires, de centres d’éveil et d’éducation préscolaire, de collèges et de complexes scolaires sont présentement en cours. Certains de ces travaux tels l’électrification de quelques services, la construction et l’équipement de l’abattoir moderne de la commune s’étendront jusqu’en 2018. Après cette présentation, plusieurs interventions ont été enregistrées. Si d’aucuns ont remercié le patron de l’Hôtel de ville de Tenkodogo pour les efforts fournis tout en demandant une amélioration, d’autres ont soulevé des préoccupations. Sont de celles-ci l’absence de viabilisation d’une partie du secteur N°6, la construction d’une gare moderne, la non-prise en compte des activités sportives et de loisirs dans les activités et l’insuffisance des fournitures scolaires octroyées aux élèves du primaire. Les participants ont fait des recommandations dans ce sens que le maire a promis de prendre en compte dans le plan communal de développement. Il en a profité pour rassurer que des réflexions sont déjà menées dans le cadre de la tenue du 11-Décembre à Tenkodogo en 2019.

Compter sur soi-même

Cet exercice de redevabilité vis-à-vis des populations a été bien apprécié par le premier responsable de la commune. Pour lui, étant à la tête de cette commune, il veut que tous les citoyens puissent être au courant de ce qui se passe, qu’ils puissent également suivre et surveiller, surtout en ce qui concerne les infrastructures scolaires qui seront réalisées sous sa mandature. « Nous insistons sur ce phénomène car nous ne voulons plus d’infrastructures qui vont partir au moindre vent », a-t-il martelé. Le fond des débats était satisfaisant pour le maire qui a estimé que tous ceux qui ont intervenu ont posé les préoccupations de l’ensemble de la population auxquelles il a tenté de donner des réponses satisfaisantes. Si le président du conseil municipal compte multiplier ces types d’échanges et même en diversifier les formes, il lance un appel à la contribution des populations de la commune de Tenkodogo. « Il faut que nous pensions à compter sur nous-mêmes », a-t-il recommandé. A l’entendre, chaque citoyen doit faire son bilan en demandant ce qu’il a pu faire pour sa commune. « Le maire a le devoir de rendre compte de sa gestion mais les citoyens doivent aussi apporter leurs contributions », a-t-il ajouté. Le maire a promis que le conseil municipal continuera à se mettre à la tâche pour qu’au prochain bilan, une amélioration soit constatée.

 

 

Bougnan NAON