10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Suivi de l’évolution économique conjoncturelle :une hausse du prix des produits de grande consommation constatée

27/11/2017
696

Suivi de l’évolution économique conjoncturelle

Une hausse du prix des produits de grande consommation constatée

 

Ouahigouya, (AIB) - La Direction régionale de l’économie et de la planification (DREP) du Nord a produit sa première note de conjoncture économique régionale qu’elle a soumise pour appréciation et adoption, le mardi 21 novembre 2017 à Ouahigouya.

 

 La veille économique représente de nos jours un défi pour chaque pays, au regard des chocs exogènes et endogènes qui peuvent affecter les économies et des préoccupations socioéconomiques auxquelles des réponses appropriées doivent être apportées par les décideurs. C’est pourquoi le suivi de la conjoncture est primordial, car il permet d’une part la mise à disposition en temps réel des informations statistiques sur l’évolution de l’économie nationale et d’autre part d’avoir le profil de la situation économique nationale. En dépit des succès et de l’expérience de cet exercice au niveau national, l’activité de suivi de la conjoncture n’était pas réalisée au niveau des régions. Dans le cadre de l’élaboration de la note du 3e trimestre 2017, la Direction régionale de l’économie et de la planification (DREP) du Nord a été saisie pour produire la première note de conjoncture régionale. Chose faite, puisque cette note a été présentée le mardi 21 novembre 2017 pour approbation et validation. Selon le DREP du Nord, Sanousso Sawadogo, la note de conjoncture économique régionale traduit l’évolution de certains indicateurs qui doivent être suivis régulièrement au niveau de la région, afin d’alerter les décideurs sur l’évolution tendancielle de certains indicateurs. « Cette note de conjoncture est structurée en trois parties essentiellement. On donne un aperçu de la conjoncture économique nationale, on traite de la conjoncture économique régionale et enfin on traite la perception des acteurs au niveau local sur les questions de conjoncture », a-t-il expliqué. Il a précisé que pour élaborer la note, certains indicateurs avaient été ciblés. Il s’agit notamment des indicateurs sur les produits agricoles, les indicateurs sur certains produits de grande consommation au niveau de la région, les indicateurs sur les produits maraîchers et les indicateurs sur le secteur touristique et hôtelier. M. Sawadogo a également fait savoir que le suivi de la conjoncture permet d’éclairer les prises de décisions. « Par exemple, si on constate que l’évolution d’un indicateur est vraiment disproportionnelle à la normale, on peut prendre des mesures correctives pour stabiliser son évolution. Il va sans dire qu’il faudrait mener d’autres actions pour rehausser le niveau de l’indicateur », a-t-il précisé. En ce qui concerne la région du Nord, le DREP s’est inquiété du fait que pas mal d’indicateurs évoluent positivement. « Cela fait peur, notamment l’augmentation du prix des céréales et des produits maraîchers. Cela va entraîner une forte inflation au niveau de la région et vu le pouvoir d’achat très limité de la population, cela va impacter négativement le panier de la ménagère », a-t-il alerté.  Le gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo, s’est réjoui du fait que l’élaboration de la note de conjoncture ait été élargie au niveau régional, avec l’appui duministère de l’Economie, des Finances et du Développement. « Cet exercice est d’un grand intérêt parce qu’il s’agit de récolter des informations utiles sur la situation économique de la région. Ces informations vont permettre aux décideurs de pouvoir prendre des décisions importantes en ce qui concerne la vie de la nation », a-t-il souligné.  A l’issue de la session, les participants ont approuvé et validé la première note de conjoncture économique de leur région. Ainsi, pour faire face à l’augmentation du prix des céréales et des produits maraîchers, deux recommandations ont été formulées. Il s’agit de prendre des mesures urgentes pour le renforcement du stock sécuritaire et de procéder au suivi et au contrôle du prix des produits de grande consommation.

 

Ibrahim ZAMPALIGRE