Burkina : une bousculade fait six morts à Ouagadougou après un prêche religieux / le  Chef de file de l'opposition politique, Zéphirin Diabré, après des échanges avec le président du Faso ce jeudi, a estimé que le vote des Burkinabè de l'étranger est "un droit absolu" / le gouvernement va soutenir la filière coton avec une enveloppe de plus de 14 milliards / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Programme d'appui au développement territorial :les objectifs et les grandes orientations expliqués à Ziniaré

23/11/2017
496

Programme d'appui au développement territorial

Les objectifs et les grandes orientations expliqués à Ziniaré

Ziniaré, (AIB) - Dans le cadre du lancement des activités du Programme d'appui au développement territorial (PADT), une rencontre de prise de contact avec les autorités communales a eu lieu, le jeudi 16 novembre 2017, à la mairie de Ziniaré. L'objectif de cette rencontre était de présenter les objectifs et les orientations du programme aux premiers responsables de la commune bénéficiaire.

Porté par l'Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF), les communes bénéficiaires et financé par l'Union européenne, le Programme d'appui au développement territorial (PADT) vise à améliorer la gouvernance locale et l’efficacité de la mise en œuvre de la décentralisation pour un développement territorial durable. Pour ce faire, le programme entend œuvrer à renforcer les capacités d’action de l’AMBF au plan national (plaidoyer, lobbying, participation et contribution à l’élaboration des politiques de décentralisation, etc.) et à apporter un appui technique et méthodologique rapproché aux autorités locales communales pour la mise en œuvre des initiatives locales de développement, en lien avec les acteurs locaux (OSC, services de l’Etat, etc.). D'un coût global de 500 millions de francs CFA pour une durée de 24 mois, ce programme va profiter à la fois au bureau de l'AMBF et à ses démembrements régionaux ainsi qu'aux 13 communes bénéficiaires retenues. Deux axes majeurs composent ce programme, à savoir : un diagnostic de la situation des communes avec le renforcement de leurs capacités, un appui institutionnel et le renforcement des capacités de l'AMBF. Pour ce faire, Les activités, prévues par axe, vont contribuer à améliorer la gouvernance communale dans les 13 communes retenues par l’AMBF. Elles vont également permettre de promouvoir des outils simples d’implication et de participation des citoyens aux initiatives et au processus de développement communal et de satisfaire au devoir de rendre compte aux citoyens des actions entreprises sur le territoire. C'est donc en prélude au lancement des activités du PADT que cette rencontre de prise de contact a eu lieu entre l'équipe de coordination du programme et les autorités communales de Ziniaré. Pour James Dabiré, coordonnateur du PADT, « la commune de Ziniaré mérite bien sa place dans ce programme qui est à sa phase pilote. Les communes pilotes bénéficiaires doivent s'approprier ce programme afin de mieux travailler pour le bien-être de leurs populations ». C'est avec enthousiasme que Pascal Compaoré, maire de la commune de Ziniaré, a accueilli ce programme. Pour lui, « c'est un motif de satisfaction car c'est un appel à candidatures auquel la commune de Ziniaré a postulé et a été retenue. Au regard des axes qui portent sur le renforcement des capacités et le renforcement de la gouvernance locale, ce programme va nous permettre de renforcer les capacités des élus et des techniciens, de renforcer la gouvernance locale à travers la tenue des cadres de concertation et des journées de redevabilité. Tout cela vient renforcer ce que nous avons déjà inscrit dans notre plan communal de développement ». A terme, les résultats attendus de ce programme sont que les communes bénéficient d’un meilleur appui de l’AMBF pour assurer la maîtrise d’ouvrage locale et les capacités institutionnelles et opérationnelles de l’AMBF pour accompagner la gouvernance locale sont améliorées.

Abdias Cyprien SAWADOGO