Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Santé sexuelle et reproductive: l’AFDP œuvre pour une meilleure prise en charge des jeunes de Rouko

23/11/2017
1 268

Santé sexuelle et reproductive

L’AFDP œuvre pour une meilleure prise en charge des jeunes de Rouko

Kongoussi, (AIB) - L’Action féminine pour le développement participatif (AFDP) de Kongoussi a organisé une journée de concertation avec les agents de santé et les points focaux des établissements scolaires et les membres des clubs sur l’efficacité du système de référencement à Rouko, le 18 novembre 2017. La rencontre a concerné une trentaine de personnes venues des différentes localités de la commune de Rouko. C’était en présence du chargé de programme de l’association, Seydou Sana, et de la coordonnatrice, Sylvie Badini.

Le système de référencement est une démarche mise en place par l’AFDP dans le cadre de son programme dénommé «  Son choix » à travers la formation des agents de santé communautaire, la mise en place de points focaux d’écoute dans les établissements d’enseignement et  la mise en place de clubs de jeunes. Le 18 novembre 2017, 30 personnes composées d’un agent de santé, 18 points focaux d’établissements et 11 filles issues des clubs d’écoute se sont retrouvées à la mairie de Rouko pour un bilan à mi-parcours. Pour le directeur de l’école primaire de Rouko B,  Karim Ouédraogo, la mise en place du système de référencement a permis de lutter contre les abandons scolaires des filles dans la commune. Il a salué la démarche de l’association et a invité les responsables à poursuivre dans ce sens. Selon le chargé du projet, Seydou Sana, le système de référencement a été mis en place depuis 2016 par l’AFDP et vise des objectifs nobles. « En 2016, nous avons mis en place un système de référencement entre la santé et l’éducation pour faire en sorte que les enseignants puissent orienter les filles et les garçons qui rencontrent des problèmes de santé sexuelle et reproductive vers des  formations sanitaires. Et notre rencontre d’aujourd’hui a pour objectif de faire le bilan de ce mécanisme pour voir les forces et les faiblesses, une année après. Mais au regard des indicateurs que nous avons enregistrés, je puis vous assurer que nous sommes satisfaits de l’exécution du projet », a-t-il indiqué. La coordonnatrice de l’association, Sylvie Badini, a indiqué que le choix de ce projet est spécifique « parce que les filles constituent une couche vulnérable ». Pour elle, ce programme permettra aux filles de bien terminer leur cursus scolaire. Elle a invité les enseignants et les filles à jouer leur partition pour la réussite du système de référencement dans la commune de Rouko.

Asmado RABO