Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Projet Sani Bakou à Boromo : bilan satisfaisant dans la mise en œuvre

23/11/2017
141

Projet Sani Bakou à Boromo

 

Bilan satisfaisant dans la mise en œuvre

 

Le vendredi 17 novembre 2017, s'est tenu à Boromo, la rencontre bilan des activités du projet Sani Bakou dans les Balé. Présidée par le haut-commissaire de la province, Yaya Sanou, cette rencontre a connu la participation des autorités administratives, communales et des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet.

 

Le projet Sani Bakou est mis en œuvre par Varena Asso dans la province des Balé, dans sept communes qui sont : Bagassi, Bana, Ouri, Pa, Siby, Pompoï et Yaho. Le vendredi 17 novembre 2017, une rencontre a eu lieu à Boromo pour faire le bilan des activités de ce projet dans la province des Balé. Le chef du projet Varena Asso dans les Balé, Urbain Dabira, a indiqué que l’objectif du projet Sani Bakou est de contribuer à augmenter durablement et équitablement l’accès à l’assainissement, des populations vivant en milieu rural, afin de réduire le taux de prévalence des maladies liées au péril fécal, et le taux de mortalité infantile. Pour ce faire, a-t-il dit, le projet a axé ses actions sur quatre composantes. Il s’agit de la promotion de l’hygiène, du marketing de l’assainissement, du développement des capacités des opérateurs locaux d’assainissement, de l’appui à la maîtrise d’ouvrage communale d’assainissement, de la gestion, suivi évaluation et capitalisation. Pour le responsable du projet Varena Asso, sur l’ensemble de ces quatre composantes, des acquis sont perceptibles sur le terrain. C’est ainsi que dans le domaine de l’hygiène et de l’assainissement, Urbain Dabira a noté la mise en place de boutiques d’assainissement, l’organisation de campagnes d’information, d’éducation et de communication pour la fin de la défécation à l’air libre, la réalisation de 9 483 latrines. Dans le domaine du développement des capacités, il a cité la formation de 481 opérateurs locaux d’assainissement, que sont les associations locales, les maçons, les gérants de boutique d’assainissement et les hygiénistes. Au niveau de la maîtrise d’ouvrage communale d’assainissement, on retiendra le recrutement et la formation de techniciens communaux d’assainissement, la tenue d’une rencontre provinciale d’information sur les journées de dialogue communal. Au regard des résultats obtenus sur le terrain, Urbain Dabira se dit satisfait de la mise en œuvre du projet dans la zone des Balé. Cependant, il a relevé quelques difficultés. Il s’agit de la situation nationale qui a freiné la mise en œuvre de certaines activités, de l’inexpérience des opérateurs locaux en matière de promotion d’hygiène et d’assainissement. Au cours de cette rencontre, les meilleurs opérateurs dans les catégories associations, maçons, gérants de boutiques et hygiénistes ont été récompensés.

 

                                                                  Moussa BARRO

(AIB-Balé)