Burkina : les ministres des pays membres du G5-Sahel en charge des cultes, à Ouagadougou les 26 et 27 avril, contre la radicalisation / une bousculade fait six morts à Ouagadougou après un prêche religieux / le gouvernement va soutenir la filière coton avec une enveloppe de plus de 14 milliards / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Plan communal de développement :les membres de la commission ad hoc outillés sur le concept genre

20/11/2017
432

Plan communal de développement

Les membres de la commission ad hoc outillés sur le concept genre

Gourcy, (AIB) - La commune de Gourcy, en partenariat avec le Secrétariat permanent du Conseil national pour la promotion du genre (SP/CONAP-Genre),  a organisé une session de formation à l’intégration du genre au profit des membres de la commission ad hoc de suivi de l’élaboration du Plan communal de développement (PCD). C’était du 8 au 10 novembre 2017 dans la salle de réunion de la mairie.

Cette session de renforcement de capacités, qui vient à point nommé, a été présidée par Ouo Bibata Bamouni/Traoré, haut-commissaire du Zondoma, en présence d’une délégation de TUUSI Services-Développement, le bureau d’études commis à l’élaboration du PCD 2018-2023. « Améliorer le niveau de connaissances des membres de la commission ad hoc sur le concept genre, leur permettre de cerner les enjeux de la prise en compte du genre dans les différentes étapes de relecture des plans locaux de développement et les outiller sur les techniques de production, d’analyse des statistiques sensibles au genre », tels sont les objectifs visés par cette session, à en croire Sié Hien, facilitateur de la formation. Avec lui, les 47 membres de la commission se sont familiarisés avec le concept genre, l’état de mise en œuvre de la Politique nationale genre (PNG) et la démarche de prise en compte du genre dans un PCD. Pour faciliter la compréhension des participants à la session, trois communications ont été développées. A ce propos, l’on retient que le plan local de développement détermine l’ensemble des actions à exécuter par une collectivité territoriale et ses partenaires pour promouvoir son développement économique et social pour une durée donnée. Il a pour ambition de proposer les domaines pertinents pour les acteurs privés en termes de besoins à satisfaire et indique les idées de projets qu’ils ont eux-mêmes identifiées ou qui sont identifiées à leur intention. Par rapport au genre, les membres de la commission ad hoc ont appris que c’est un concept de développement, un concept opératoire et un outil de planification et d’analyse scientifique. La communication sur le PNG et sa mise en œuvre a fait ressortir le fait qu’il requiert l’implication de tous les acteurs du développement national qui doivent s’approprier le concept genre et appréhender les enjeux de son intégration transversale dans les projets, programmes et politiques de développement.  La session a été mise à profit pour expliquer le rôle de la commission ad hoc dans le processus d’élaboration du PCD, les forces et faiblesses, les opportunités et menaces de la commune de Gourcy  dans les différents secteurs que sont l’éducation, la santé, l’élevage, l’agriculture, etc.  Au terme de la formation, les membres de la commission ad hoc, par la voix de Issa Bassika Savadogo, se sont dit satisfaits du déroulement et du contenu de la session et attendent d’être outillés dans d’autres domaines pour plus d’efficacité dans le suivi de l’élaboration du PCD.

Philibert NIKIEMA