Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Tolérance religieuse au Burkina Faso :la population de Yako sensibilisée

20/11/2017
1 173

Tolérance religieuse au Burkina Faso

La population de Yako sensibilisée

Yako, (AIB) - La Communauté spirituelle musulmane des soufis du Burkina Faso (CSMS-BF) a organisé, le dimanche 12 octobre 2017 à Yako, une soirée de sensibilisation sur  la tolérance religieuse et le civisme. Ladite soirée, placée sous le thème « Tolérance religieuse, l’acceptation du prochain et civisme »,  a été présidée par le guide spirituel des soufis du Burkina, cheikh Moaze Ouédraogo.

La Communauté spirituelle musulmane des soufis du Burkina Faso (CSMS-BF) a organisé, le dimanche 12 octobre 2017, une soirée de sensibilisation sur la tolérance religieuse au profit de la population de Yako. C’est le plateau de la Maison des jeunes et de la culture de Yako qui a servi de cadre à cette soirée qui a connu la présence des autorités administratives, coutumières et religieuses de la ville. Le public a pu assister à une projection-vidéo de plus de trois heures sur le thème de la paix. Selon le guide spirituel des soufis, cheikh Soufi Moaze Ouédraogo, l’objectif de cette soirée de sensibilisation est l’implication de tous dans la promotion de la paix à travers la tolérance religieuse et le civisme, en vue de faire face à la montée de l’insécurité et de l’intolérance au Burkina Faso. Pour le guide spirituel, aucune nation ne peut se développer sans la paix et la tolérance. « Nous voulons qu’à l’issue de cette soirée, les gens ne se bagarrent plus parce qu’ils n’appartiennent pas à la même religion. Que les gens s’acceptent mutuellement malgré leurs différences religieuses », a souhaité cheikh Soufi Moaze Ouédraogo. Les représentants des confessions religieuses étaient présents à cette soirée. Ils ont dit avoir bien reçu le message du cheikh des soufis. C’est le cas du curé de la paroisse de Yako, abbé Vincent de Paul Ouédraogo, qui a dit être comblé de joie après cette séance de sensibilisation. Et le préfet de Yako, Kadidiata Kaboré, d’ajouter qu’elle est venue apporter le soutien de la province du Passoré aux soufis. « Nous les encourageons et nous invitons par ailleurs la population de la province à appliquer le message du guide dans leur quotidien et à faire en sorte que ce message puisse prendre effet au-delà du Passoré», a-t-elle conclu.

Zezouma Elie SANOU

(AIB/Yako)