Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Bobo Dioulasso : 35 motos retrouvées chez trois délinquants

20/11/2017
1 673

Bobo Dioulasso :  35 motos retrouvées chez trois délinquants

Le commissariat de police de Do a présenté, le vendredi 17 novembre 2017 à Bobo-Dioulasso, trois présumés délinquants spécialisés dans le vol de motocyclettes. Les policiers ont retiré des mains de ce trio, 35 motos de marques différentes, volées à Ouagadougou, pour être revendues à Bobo-Dioulasso.

Un trio présumé voleur de motos est entre les murs du commissariat de police de Do. Il a été présenté à la presse, le vendredi 17 novembre 2017 à Bobo-Dioulasso. Tout est parti d’une patrouille.«Dans la nuit du 30 au 31 octobre 2017, au cours d’une patrouille, nous avons saisi un certain nombre d’engins à deux roues, dont une de marque spark. 

Après vérification du numéro de série, nous avons constaté des modifications», a expliqué le commissaire de police Pakindsama Ouédraogo. A partir de cette moto, les policiers vont mener une enquête pour débusquer I.K. 35 ans, I.O. 25 ans et de I.S. 32 ans. 

Cinq complices, selon le commissaire Ouédraogo, sont en fuite. Dans les mains de ce trio, 35 motos de marques différentes ont été saisies, toutes volées à Ouagadougou, pour être vendues à Bobo-Dioulasso. Suivant M. Ouédraogo, les trois présumés délinquants opéraient à Ouagadougou, en s’introduisant par effraction dans les boutiques et magasins de vente de motocyclettes. 

Après le vol des engins, ils procèdent à la modification des numéros de série, à travers la production d’un faux certificat de mise en circulation (CMC), la reprise de la peinture et même la marque inscrite sur la moto. «Ils ont même transformé une moto Crypton 07 en Fox X »,a indiqué le commissaire Ouédraogo. 

Décrivant toujours le mode opératoire de ces délinquants, le commissaire a indiqué que les motos volées sont convoyées par une compagnie de transport à Bobo-Dioulasso à l’adresse de I.K. Pour réussir à débusquer les voleurs, le commissaire Ouédraogo et ses hommes ont collaboré avec leurs collègues de Ouagadougou. Ce qui a permis d’inviter les victimes depuis Ouagadougou à venir récupérer leurs motos à Bobo-Dioulasso.

RPO