Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Ecole privée de santé Bethesda de Kaya :91 nouvelles compétences prêtes à servir

15/11/2017
873

Ecole privée de santé Bethesda de Kaya

91 nouvelles compétences prêtes à servir

Kaya, (AIB) - Les élèves-stagiaires de l’Ecole privée de formation professionnelle de santé (EPFPS) Bethesda, ont prêté serment, le samedi 11 novembre 2017 à Kaya.

« Santé et qualité des soins ». C’est sous ce nom de baptême que 91 élèves de l’Ecole privée de formation professionnelle de santé (EPFPS) Bethesda en fin d’études ont juré de travailler dans la loyauté, l’intégrité et selon la déontologie du métier.

 Ils ont également juré d’exercer selon les règles d’or qui régissent leur profession à savoir promouvoir la santé, prévenir la maladie, restaurer la santé, soulager la souffrance et assurer le bien-être mental, physique et social de l’individu, de la famille et de la communauté entière. Le porte-parole des impétrants, Moussa Ouédraogo, a émis le vœu que le ministère de la Fonction publique revoie à la hausse le nombre d’agents de santé recrutés en vue de sauver les nombreuses formations sanitaires qui souffrent d’insuffisance de personnel.

 Le représentant du directeur régional de la santé et porte-parole des co-parrains a exhorté ses filleuls à cultiver l’excellence, l’abnégation, l’humilité, l’empathie, le respect de la hiérarchie, quelles que soient la charge et les conditions de travail. « Sachez que cette population a d’énormes besoins en matière de santé et attend de vous des soins de qualité dans le respect de la déontologie et l’éthique professionnelle », a averti Eric Bafo. « Nous sommes émus et comblés, car chaque diplôme délivré à un élève nous rapproche de l’atteinte de notre objectif qui est de participer à la politique de développement dans les domaines prioritaires définis par l’Etat burkinabè », s’est félicitée la cofondatrice de l’EPFPS, Korotoumou Ouédraogo. Elle n’a pas manqué de relever les difficultés qui jalonnent le fonctionnement de l’établissement, notamment l’exiguïté des locaux qui ne favorise pas le plein épanouissement des élèves. 

Encourageant les impétrants, la gouverneure du Centre-Nord, Nandy Somé/Diallo, s’est réjouie des résultats auxquels les fondateurs sont parvenus. « Ces résultats vont contribuer significativement à l’atteinte des objectifs en matière de politique de santé du gouvernement », a-t-elle dit. Les 91 nouvelles compétences sont composées d’infirmiers diplômés d’Etat, de sages-femmes et maïeuticiens d’Etat, d’agents itinérants de santé et d’hygiène communautaire et de garçons et filles de salle.

Augustin Irwaya OUEDRAOGO