Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Education nationale : la direction provinciale du Mouhoun tient son conseil de 2017-2018

15/11/2017
169

Education nationale

 

La direction provinciale du Mouhoun tient son conseil de 2017-2018

 

La direction provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle (DPEPPNF) du Mouhoun,Marie Béatrice Tougouma/Kaboré a tenu son conseil de direction, le jeudi 9 novembre 2017 à Dédougou. Présidé par la directrice provinciale, ce conseil a permis aux participants de débattre des problèmes auxquels le système éducatif de la province fait face.

 

La directrice provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle (DPEPPNF) du Mouhoun, Marie Béatrice Tougouma, entourée de la trentaine de participants, a échangé, le 9 novembre 2017 à Dédougou, au cours de ce conseil de direction, sur les problèmes du système éducatif dans la province du Mouhoun. Avant d’entrer dans le vif du sujet, Marie Béatrice Tougouma, assistée du directeur régional de la Boucle du Mouhoun, Brahima Sanou, a décliné la nouvelle vision du système éducatif qui recommande l’honnêteté, la justesse, l’équité et la probité de la part de tous les acteurs de l’éducation. Tout en félicitant et encourageant ses collaborateurs pour les efforts fournis pour une éducation de qualité dans la province du Mouhoun, Marie Béatrice Tougouma les a exhortés à intégrer la nouvelle vision du système éducatif qui se veut inclusif. Ainsi, a-t-elle poursuivi, tous les acteurs jusqu’au plus bas de l’échelle, doivent être impliqués dans la chose éducative. Pour ce faire, aux partenaires sociaux, notamment les syndicats, la directrice provinciale a montré sa disponibilité à travailler avec eux, afin qu’ils puissent ensemble identifier les points d’achoppement et anticiper dans leur résolution. D’ailleurs, la première responsable de l’éducation préscolaire primaire et non formelle de la province du Mouhoun, a promis de rencontrer ses partenaires sociaux dans les jours à venir, pour recueillir leurs attentes. D’ores et déjà, les difficultés auxquelles la directrice provinciale et ses collaborateurs font face à cette rentrée scolaire 2017-2018 sont, entre autres, la non disponibilité du cartable minimum, le manque de mobiliers tels que les tables-bancs, la gestion du personnel. Pour résoudre le problème du cartable minimum et permettre aux élèves de débuter les cours sans trop de retard, les participants, séance tenante, ont décidé de faire recours aux stocks de sécurité. Le dysfonctionnement des comités de gestion (COGES), le nombre élevé des salles d’emprunt, et les salles sous paillotte constituent l’autre goulot d’étranglement du système éducatif dans la province du Mouhoun. Tout de même, la rentrée scolaire, selon la directrice provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Mouhoun, Marie Béatrice Tougouma, s’est déroulée dans la quiétude  au niveau de la province.

Kamélé FAYAMA