Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Lutte contre le changement climatique au Sahel :le projet EBA/FEM planifie ses activités de 2018

14/11/2017
186

Lutte contre le changement climatique au Sahel

Le projet EBA/FEM planifie ses activités de 2018

Dori, (AIB) - L’antenne régionale du Sahel du Projet d’adaptation basée sur les écosystèmes/Fonds mondial pour l’environnement (EBA/FEM) a organisé à Dori, du 7 au 8 novembre 2017, un atelier-synthèse de planification de ses activités de 2018.

L’atelier de synthèse de planification des activités de l’antenne régionale du Sahel du Projet d’adaptation basée sur les écosystèmes/Fonds mondial pour l’environnement (EBA/FEM) organisé à Dori, du 7 au 8 novembre 2017, a réuni différents acteurs du secteur rural. La rencontre a contribué à une meilleure planification des activités de 2018. De façon spécifique, informe le chef d’antenne régionale du Sahel du projet, Kouka Ouédraogo, il s’est agi de faire une restitution de la Planification pluriannuelle (PPA) du projet, de confirmer les cibles et les sites des réalisations physiques de démonstration à partir de la synthèse des assemblées villageoises. 

En plus, il a confié que les participants ont  proposé des fiches d’activités, clarifié de commun accord le rôle des différents acteurs. De l’avis de M. Ouédraogo, le projet est mis en œuvre, en partenariat avec les services techniques de l’agriculture, de l’environnement et des ressources animales du Sahel. Et d’ajouter qu’il leur avait été demandé, sur la base des documents et des cibles, à prévoir, en collaboration avec les populations bénéficiaires, un certain nombre d’activités détaillées réalisables avec un budget. 

A l’entendre, la rencontre de Dori a été décidée dans l’optique de faire la synthèse de toutes les assemblées villageoises des trois services techniques pour arriver à un budget cohérent, harmonisé et consensuel. Par la suite, précise-t-il, les conclusions des travaux de Dori seront transmises au comité de pilotage du projet dont la rencontre est prévue courant décembre 2017 à Ouagadougou.  Après validation, les activités retenues seront exécutées sur le terrain en 2018. « Nous souhaitons aboutir à une synthèse dans laquelle tous les acteurs du projets se retrouvent. Nous allons faire des évaluations, donc dès le départ il est crucial que nous parlions le même langage de sorte que les actions retenues soit réalisables à partir de janvier 2018 », explique Kouka Ouédraogo. 

Pour ce faire, le responsable du suivi-évaluation du projet Eugène Balma a, au cours de sa communication, présenté les grandes lignes du projet, rappelé les objectifs et les résultats attendus. En outre, il a éclairé la lanterne des participants sur le processus de planification des activités qui va du niveau village au niveau national, en passant par ceux provinciaux et régionaux. EBA-FEM est né de la volonté commune du gouvernement du Burkina, du PNUD et du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) de lutter efficacement contre les effets néfastes du changement climatique. 

Le projet a pour objectif de réduire la vulnérabilité des communautés locales aux risques additionnels posés par le changement climatique et de renforcer leur résilience en mettant l’accent sur les secteurs de la gestion des ressources naturelles dans le corridor forestier de la Boucle du Mouhoun et les zones humides du bassin de la mare d’Oursi au Sahel.

Souaibou NOMBRE