Burkina : le Burkina Faso rappelle son Ambassadeur en Libye pour protester contre les traitements esclavagistes sur les migrants / la jeunesse burkinabè a formulé une trentaine de recommandations aux pouvoirs publics pour son épanouissement au cours d'états généraux / les engagements fermes de financement du PNDES par la diaspora burkinabè de Côte d'Ivoire s'élèvent à plus de 351 milliards de FCFA / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Mini-laiterie des femmes de Tambolo: les partenaires satisfaits des réalisations du groupement Zemstaaba

14/11/2017
280

Mini-laiterie des femmes de Tambolo

Les partenaires satisfaits des réalisations du groupement Zemstaaba

Pô, (AIB) – La mini-laiterie de Tambolo, dans la commune de Pô, a reçu la visite  d’’une mission du Fonds commun genre, le  vendredi 10 novembre 2017. Cette  visite avait pour objectif principal de faire le bilan du Projet de renforcement    de l’émancipation socioéconomique des femmes du groupement Zemstaaba de Tambolo, à un mois de la fin du projet. La mission était conduite par le chargé de programme de Diakonia, Yempabo Naba.

La Plateforme d’action à la sécurisation des ménages pastoraux (PASMEP) est une association à but non lucratif créée en 2013. Elle a pour mission principale de promouvoir les droits fondamentaux et la participation citoyenne des communautés agropastorales et pastorales. Elle accompagne les communautés à travers le renforcement des capacités organisationnelles, techniques et financières. Dans le volet renforcement des capacités, elle a initié un Projet de renforcement de l’émancipation socioéconomique des femmes (PREFERE) du groupement  Zemstaaba de Tambolo, dans la commune de Pô, à travers leur mini-laiterie. 

En se rendant sur le terrain ce vendredi 10 novembre 2017,  l’ONG Diakonia, à travers le Fonds commun genre, partenaire technique et financier dudit projet, a voulu échanger avec les bénéficiaires sur les acquis et les difficultés rencontrées  dans la mise en œuvre du projet après plus de onze mois d’activités. Pour le coordonnateur du projet, Réné Millogo, la mini-laiterie a permis aux femmes d’améliorer leurs conditions de vie d’une part et d’autre part  de vaincre les pesanteurs socioculturelles. 

Elle a permis également aux femmes d’être compétitives sur le marché local. Comme point positif de ce projet, les hommes de Tambolo se sont engagés à accompagner les femmes afin de pérenniser les acquis du projet.  Selon le chargé de programme de Diakonia, Yempabo Naba,  les objectifs ont été largement atteints, vu les résultats auxquels les femmes sont parvenues. Des résultats à mettre à l’actif de tous les acteurs qui n’ont ménagé aucun effort pour soutenir les femmes du groupement Zemstaaba. 

Il les a invitées à maintenir le cap  pour faire de la mini-laiterie de Tambolo un comptoir d’achat où d’autres localités viendront se ravitailler. Les bénéficiaires, par la voix de leur présidente, Mariam Diallo, se sont dit prêtes à faire rayonner la mini-laiterie de Tambolo au-delà des frontières de la province du Nahouri, après la fin du projet prévu pour fin décembre 2017. Elle ajouté que la production laitière a permis aux femmes du groupement d’augmenter considérablement leurs revenus. Cette visite s’est achevée sur une note de satisfaction de tous les acteurs intervenant dans la mise en œuvre du projet.

 

Hamidou Koudougou OUENA
(collaborateur)