Burkina : le Burkina Faso rappelle son Ambassadeur en Libye pour protester contre les traitements esclavagistes sur les migrants / la jeunesse burkinabè a formulé une trentaine de recommandations aux pouvoirs publics pour son épanouissement au cours d'états généraux / les engagements fermes de financement du PNDES par la diaspora burkinabè de Côte d'Ivoire s'élèvent à plus de 351 milliards de FCFA / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Bourzanga : un pickup et deux motos pour les FDS

14/11/2017
188

Bourzanga : un pickup et deux motos pour les FDS

Kongoussi, 14 nov.2017-Près d'une semaine après l'attaque terroriste contre le poste de gendarmerie de Bourzanga, le ministre d'Etat à la Sécurité Simon Compaore a remis mardi aux FDS de la localité, deux motos et un pickup.

Simon Compaoré a instruit les gendarmes et les policiers de Bourzanga d'intensifier les patrouilles dans tous les villages des communes de Bourzanga et de Zimtanga afin de sécuriser les populations contre les éventuelles attaques terroristes et la criminalité grandissante.

A la brigade territoriale de Bourzanga, Simon Compaoré a salué la collaboration qui a existé entre policiers et gendarmes de la localité et qui a permis de contrer la forfaiture des assaillants du 6 novembre 2017.

Après l'étape de la gendarmerie, le ministre d'Etat à mis le cap sur le commissariat de police de district de Bourzanga.

Sur place, il a tenu le même langage aux policiers : "Je suis venu vous réconforter le moral et vous féliciter pour les efforts que vous consentez tous les jours pour la sécurisation des biens et des personnes".

En guise d'encouragement, le ministre d'Etat a offert 2 motos tout terrain à la brigade territoriale de la gendarmerie et un véhicule 4×4 pick-up à la police nationale de Bourzanga.

Avant de quitter Bourzanga, Simon Compaoré a rencontré les Forces vives de la commune à la mairie.

Dans un ton empreint d'humour, Simon Compaoré a invité la population à une franche collaboration avec les policiers et les gendarmes pour contrer le terrorisme.

Il a félicité les enseignants de la commune de Bourzanga et les a invités à continuer de jouer leur partition dans le développement du pays.

Abordant la question de leur sécurité, Simon Compaoré a rassuré les acteurs de l'éducation que de "nouvelles mesures ont été prises pour la sécurisation des établissements d'enseignement dans la commune".

Pour mener à bien la lutte sur le terrain, les effectifs des forces de défense et de sécurité ont été renforcés dans la commune .

Agence d'information du Burkina

Asmado RABO.