Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Cadre unitaire d’action: une journée de redevabilité organisée à Djibo

03/11/2017
219

Cadre unitaire d’action

Une journée de redevabilité organisée à Djibo

Djibo, (AIB) - Les 15 jeunes placés dans les ateliers de formation par le Cadre unitaire d’action (CUA) ont été présentés aux autorités et aux partenaires techniques de Djibo, au cours d’une journée de redevabilité, le mercredi 25 octobre 2017.

Le président du CUA, Ali Diallo, après les salutations d’usage et la présentation des 15 jeunes, a rappelé que c’est dans le cadre de la mise en œuvre des activités de promotion de la démocratie participative dans la commune de Djibo à travers le projet Participation démocratique phase II (PAPE II), que la coordination de l’antenne provinciale du GERDDES dans le Soum a mis en place un outil de suivi citoyen de l’action publique à la base dénommé Cadre unitaire d’action (CUA). C’est dans ce sens qu’il s’est avéré nécessaire de présenter ce qui a pu être réalisé comme actions par le CUA. Remerciant vivement les autorités communales pour la franche collaboration et leur disponibilité, Ali Diallo a saisi l’occasion pour présenter le bilan des activités menées, les stratégies et les moyens utilisés. La principale activité a été le placement de 15 jeunes dans des ateliers de formation, dans le but de réduire le taux de chômage des jeunes dans la commune de Djibo. Ces jeunes présents à la rencontre ont remercié le projet et le conseil municipal de Djibo pour leur accompagnement, sans oublier les différents partenaires et collaborateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de leur formation. Les bénéficiaires ont été équipés de matériel de travail. Par la voix de Amadou Boubacari, ils ont félicité le CUA pour ses efforts et pour ses actions de promotion de la démocratie participative dans la commune de Djibo. Ali Diallo a traduit la satisfaction du CUA de pouvoir aider ces jeunes à entrer dans le vie active. Il a remercié les partenaires tout en souhaitant que d’autres jeunes puissent être placés dans des ateliers, les années à venir.

Moumouny B. TAMBOURA
/AIB Djibo