Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'un mémorial en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Ecole de santé Sainte Julie de Tenkodogo :161 nouveaux agents sur le marché de l’emploi

20/10/2017
1 078

Ecole de santé Sainte Julie de Tenkodogo

161 nouveaux agents sur le marché
de l’emploi

Tenkodogo, (AIB) - L’école de santé Sainte Julie de Tenkodogo a organisé, le jeudi 12 octobre 2017, une sortie d’élèves en fin de formation. Cette  troisième promotion a choisi pour nom de baptême : « Ta santé, ma préoccupation ».

Ils sont 161 nouveaux agents dont des Infirmiers diplômés d’Etat (IDE), des Sages-femmes et maïeuticiens d’Etat (SFME), des Garçons et filles de salle (GFS) et des Agents itinérants de santé et hygiène communautaire (AIS.HC) que l’école de santé Sainte Julie de Tenkodogo a mis sur le marché de l’emploi. Les nouveaux agents de santé, qui ont prêté serment après 1 ou 2 ans de formation pour certains et 3 ans pour d’autres, ont pris pour nom de baptême : « Ta santé, ma préoccupation». Leur sortie officielle, présidée par le Secrétaire général de la province (SGP) du Boulgou, Ali Ouédraogo, représentant le gouverneur de la région, a eu lieu le jeudi 12 octobre 2017, en présence des parents et amis des élèves et des enseignants de l’établissement. Les promotions sortantes ont produit les résultats suivants : 87 AIS.HC admis sur 90 ; 15 GFS admis sur 15 ; 47 IDE admis sur 51 et 12 SFME admis sur 13. Avec cette prestation de serment devant les autorités et le personnel d’encadrement, ces agents ont pris l’engagement, sur l’honneur et la déontologie médicale, de travailler pour le bien-être social de la population et des patients, partout où ils seront appelés à servir. Aminata Gambo, sage-femme d’Etat, a soutenu que leur promotion fera du bien-être des populations leur cheval de batail.

Bougnan NAON