Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'un mémorial en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Préparatifs du forum régional sur la sécurité :Le gouverneur fait le point aux journalistes

12/10/2017
849

Préparatifs du forum régional sur la sécurité

Le gouverneur fait le point aux journalistes

Tenkodogo, (AIB) - Le gouverneur de la région du Centre-Est, N. Antoine Ouédraogo, a animé un point de presse, le lundi 9 octobre 2017, dans son bureau à Tenkodogo. L’objectif était de faire aux journalistes le point des préparatifs du forum régional sur la sécurité, prévu le 18 octobre prochain à Tenkodogo.

«La sécurité est un droit fondamental reconnu par la Constitution de juin 1991 et l’Etat burkinabè garantit la protection de la vie, la sûreté et l’intégrité physique des citoyens. Sur le plan juridique, plusieurs lois et règlements ont été adoptés. Il s’agit notamment de la loi relative à la sécurité intérieure adoptée en 2003, la loi relative à la Politique nationale de défense adoptée en 2004 et la Stratégie nationale de sécurité intérieure adoptée en 2011. Depuis les mutineries des forces de défense et de sécurité en 2011 et l’insurrection populaire de fin octobre 2014, le Burkina Faso est confronté à de multiples défis sécuritaires liés principalement à l’incivisme, à l’intolérance, à la récurrence des attaques à main armée, à la criminalité urbaine et au terrorisme», a dit Antoine Ouédraogo dans sa déclaration liminaire. A toutes ces problématiques, relève le gouverneur Ouédraogo, s’ajoutent les conflits intercommunautaires, les conflits sociaux défavorables au développement économique et social du pays et enfin, l’apparition de groupes d’autodéfense constitués sur le terreau de la défaillance de l’Etat. «C’est pour engager des réflexions sur l’état des lieux de la sécurité dans notre pays afin d’entamer une réforme profonde du secteur de la sécurité, que le gouvernement burkinabè organise du 24 au 26 octobre 2017, un forum sur la sécurité autour du thème: ‘‘Garantir la paix et la sécurité pour un développement durable au Burkina Faso: la nécessité d’une réforme de la sécurité’’. Afin de rendre ce processus pleinement participatif et de prendre en compte l’ensemble des préoccupations sécuritaires de la population burkinabè, des fora régionaux se tiendront du 19 au 20 octobre dans les 13 régions du pays sous l’égide des gouverneurs », a-t-il ajouté. Il a en outre souligné que le gouvernement a jugé nécessaire de recueillir les préoccupations des populations des différentes régions qui vivent la réalité de l’insécurité, pour élaborer une politique de sécurité qui s’adapte mieux au contexte actuel marqué par des attaques à main armée et le terrorisme. C’est pour faire le point des préparatifs du forum dans le Centre-Est, qui se tiendra le 18 octobre prochain, auquel 200 participants sont attendus, que le gouverneur, président du Comité régional d’organisation dudit forum, a échangé avec les hommes de médias. Un tour de table a permis aux journalistes de poser des questions d’éclairage et de soumettre des préoccupations notamment concernant la participation des groupes d’autodéfense au forum et la dissolution de la police de proximité dans les villages. Le président du Comité régional d’organisation du forum a demandé aux hommes de médias de relayer l’information auprès des populations afin que ces assises régionales soient une réussite. A cet effet, il dit attendre des forces vives de sa région une participation active aux travaux.

Bougnan NAON