Burkina : l'épidémie de dengue a tué 11 personnes sur plus de 4 000 cas recensés / le MBDHP annonce une marche-meeting le 4 novembre pour réclamer vérité et justice pour les martyrs / la France a remis du matériel militaire aux FDS d'une valeur de 5 milliards FCFA /
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Djibrill Bassolé et Tour du Faso, à la Une des quotidiens burkinabè

12/10/2017
181

Burkina Faso-Presse-Revue

Djibrill Bassolé et Tour du Faso, à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 12 Oct. 2017 (AIB) Les quotidiens burkinabè parvenus à l’AIB, ce jeudi matin, rendent compte de la conférence de presse, animée la veille, relative au Tour du Faso 2017 et continuent de commenter la liberté provisoire accordée au général Djibrill Bassolé, deux jours plus tôt.

Le quotidien privé Le Pays informe que des Organisations de la société civile (OSC) étaient, hier mercredi, dans la rue, en vue de protester contre la libération de Djibrill Bassolé.

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso plaque en manchette: «On a grogné devant le tribunal militaire», soulignant que suite à l’annonce de la liberté provisoire accordée au général Djibrill Bassolé, dans la soirée du 10 octobre 2017, l’on a assisté, hier mercredi 11 octobre à des réactions et même des mouvements de protestations.

Et le confrère de relater que les environs du Tribunal militaire de Ouagadougou a été, durant une bonne partie de la journée, sous haute surveillance des Forces de défense et de sécurité (FDS).

Quant au journal Le Quotidien, il reprend à sa Une, les propos d’un des leaders du mouvement de protestation, Smockey de l’OSC Le Balai Citoyen qui a déclaré que «Nous ne pouvons pas tolérer que ceux qui sont à l’origine de l’assassinat de nos frères et sœurs puissent être libérés».

L’Observateur Paalga, le plus anciens des quotidiens privés du Burkina Faso fait remarquer que suite à la nouvelle de la liberté provisoire accordé au général Bassolé, «des OSC montent au créneau, la justice reste sur sa position».

Le quotidien national Sidwaya affiche que: «des OSC mécontentes, le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir) indigné».

Le même journal indique que le gouvernement refuse de commenter la décision judiciaire, ajoutant qu’à l’issue du Conseil des ministres d’hier mercredi, le ministre en charge de la Justice, René Bagoro a rassuré que «la justice sera rendue dans les dossiers de l’insurrection populaire et du coup d’Etat manqué».

Les journaux ont aussi évoqué l’édition 2017 du Tour cycliste du Faso, prévu du 26 octobre au 5 novembre prochain.

Aujourd’hui au Faso relate que «dans deux semaines, la caravane de la trentième édition du Tour international du Faso va s’ébranler, à travers nos villes et campagnes».

Et de renseigner que le comité d’organisation, au cours d’une conférence de presse, «a donné un aperçu des couleurs de ce grand rendez-vous continental de la petite reine».

Pour sa part, L’Observateur Paalga croit savoir que le Tour du Faso 2017 est «une édition chargée de symbole», là où Le Quotidien parle de «2213,3 Km en 10 étapes sans repos».

Agence d’information du Burkina

ak/ata