Le sergent-chef Roger Koussoubé, allias ''Le Touareg'' a déclaré à la barre qu'il fera des révélations s'il a la garantie que sa famille est sécurisée // Le Forum national de la diaspora réunit du 11 au 13 juillet 2018 à Ouagadougou près de 350 participants //  Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) //  L'Ambassade de la Chine continentale est ouverte à Ouagadougou à partir de ce  12  juillet 2018  // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina : une organisation de la société civile dénonce l’incapacité du pouvoir à gérer le pays

11/10/2017
396

Burkina- Société-OSC

Burkina : une organisation de la société civile dénonce l’incapacité du pouvoir à gérer le pays

Ouagadougou, 11 oct. 2017, (AIB)- Le président de l’Alliance pour la défense de la Patrie (ADP, société civile), Abraham Badolo a dénoncé mercredi, l’incapacité du gouvernement  à gérer le Burkina, en particulier les multiples attaques terroristes que  subit le Nord du pays.

« Les assassinats, les enlèvements, les attaques à la mine piégée, la destruction des infrastructures sécuritaires et le vol sont devenus le quotidien des populations de la région du Sahel », a indiqué mercredi, le président de l’Alliance pour la défense de la Patrie(ADP), Abraham Badolo.

 M. Badolo s’exprimait mercredi à Ouagadougou à l’occasion  d’une conférence de presse sur la situation nationale.

« Il  ne serait pas exagéré aujourd’hui d’affirmer malheureusement que le Burkina Faso est en passe de perdre la partie nord de son territoire qui est devenu la chasse gardée des personnes non identifiées », a-t-il  ajouté.

 Il a, en outre,  affirmé que les autorités en charge de la sécurité et de la défense du territoire national  cachent «l’incapacité » du gouvernement de Paul Kaba Thièba,  face au  désastre qu’est le terrorisme.

Abraham Badolo a par ailleurs expliqué, qu'au lieu d’apporter des réponses idoines à cette «catastrophe», les décideurs politiques  passent leur temps à signifier aux populations que c’est un phénomène mondial qui touche même les pays occidentaux qui disposent d’énormes moyens.

« Nous sommes fatigués de voir le ministre en chargé de la Sécurité, Simon Compaoré, aller décorer nos frères victimes d’attaques terroristes dans les cimetières », a-t-il soutenu

Selon lui, les ministres de la défense Jean Claude Bouda et de  la Sécurité sont incompétents et doivent céder leurs places à d’autres Burkinabè qui viendront résoudre  la question du terrorisme.

Agence d’Information du Burkina

NO/ATA