Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Scolarisation et maintien des filles à l’école :les leaders d’opinion de 10 villages de Dori sensibilisés

21/09/2017
468

Scolarisation et maintien des filles à l’école

Les leaders d’opinion de 10 villages de Dori sensibilisés

Dori, (AIB) - L’Association « Dotinoogo » en langue nationale Bissa la « cohésion sociale » a organisé du 15 au 16 septembre 2017 à Dori un atelier de sensibilisation sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l’école au profit des responsables communautaires de 10 village de Dori. 

A en croire la présidente de l’association dotinoogo Sabine Ouédraogo,  la région du Sahel a le taux le plus faible en ce qui concerne la scolarisation des filles et en particulier la province du Séno. Par ailleurs, elle a déploré le fait que certaines écoles de la commune de Dori font face à la problématique de la scolarisation des enfants en général et de la fille de manière spécifique. « Avec l’appui de la direction provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Séno nous avons pu cibler les 10 villages où le problème d’inscription et le maintien des filles à l’école est criard. Dans ces villages on peut avoir des filles inscrites au CP1 mais peu arrivent au CM2 », explique-t-elle. Et d’ajouter que c’est pourquoi avec le soutien financier de la Cellule d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (CADEPAC), son association entend sensibiliser, interpeller les décideurs sur l’importance d’inscrire et de maintenir les enfants à l’école surtout les filles.

C’est dans cette optique que la rencontre de Dori a concerné les villages de Koria, M’Baanga, Fétombaanga, Sambonaye, Gase-Biankou, Touka-Wendou, Tila-Yirga, Maléré, Boundoungel et Wouro-Lonnga. En effet, chaque village a été représenté par différents acteurs. Il s’agit des deux conseillers municipaux, de l’imam, du chef coutumier, du directeur de l’école, de la responsable des femmes, du représentant de l’association des parents d’élèves (APE) et de la représentante de l’association des mères éducatrices (AME). Pour ce faire, les participants ont eu droit à une communication qui a évoqué l’importance de l’éducation pour tous les enfants. Aussi, un accent particulier a-t-il été mis sur l’inscription et le maintien des filles à l’école ? Le représentant de la direction provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Séno Ali Mahamoudou Maiga a salué l’initiative de l’association dotinoogo. Pour lui, cette association vient en appui aux efforts déjà consentis pour relever les défis de la problématique de la scolarisation des filles. C’est pourquoi, il rassuré l’association de l’accompagnement technique de ses services. Au-delà de l’atelier de sensibilisation, la présidente de l’association Dotinoogo a indiqué qu’il prévu des visites de terrain pour davantage encourager les parents à envoyer leurs enfants à l’école. En outre, elle a précisé que des engagements seront signés par les représentants des 10 villages pour réussir le combat de la scolarisation et le maintien des filles à l’école. Hormis cela, dit-elle, une émission radiophonique en langue nationale Fulfuldé sur le droit à l’éducation sera diffusée au profit des populations. 

Souaibou NOMBRE