Le sergent-chef Roger Koussoubé, allias ''Le Touareg'' a déclaré à la barre qu'il fera des révélations s'il a la garantie que sa famille est sécurisée // Le Forum national de la diaspora réunit du 11 au 13 juillet 2018 à Ouagadougou près de 350 participants //  Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) //  L'Ambassade de la Chine continentale est ouverte à Ouagadougou à partir de ce  12  juillet 2018  // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

*Violeur en série et voleur de téléphone portable

08/09/2017
746

*Violeur en série et voleur de téléphone portable

Un repris de justice, O.Y., 26 ans et cultivateur résidant à Solenzo dans la province des Banwa, a comparu devant le Tribunal de grande instance de Dédougou le lundi 14 août 2017. Il est accusé de viol sur trois filles, et de vol d’un téléphone portable. Sans hésitation, l’accusé a reconnu ces faits. Le « bourreau »des élèves qui étaient sa cible, usait de chantage et de violence physique le cas échéant, pour accomplir sa sale besogne, a indiqué le procureur du Faso. A la barre, C.D., l’une des victimes de O.Y., les larmes aux yeux, a expliqué que c’est sous des menaces que son bourreau l’a obligée à avoir des relations intimes. Et après avoir abusé d’elle, il a emporté son téléphone portable, a poursuivi la pauvre fille. O.Y. a agi de la même manière avec la deuxième victime, K.S.Y., qu’il a surprise en train de se soulager. Quant à la troisième victime, T.B., le violeur insatiable a usé de chantage pour parvenir à ses fins. Des faits que l’accusé a reconnus à la barre. Prenant conscience de son mauvais comportement, il s’est fondu en excuses devant la Cour. Des excuses qui arrivent bien tard, d’autant plus que le parquet a demandé au Tribunal de le déclarer coupable et de le condamner à 72 mois de prison ferme. Si C.D. ne s’est pas constituée partie civile, K.S.Y. a demandé à la Cour la somme de 75 000 F CFA pour des dommages et intérêts. Soulignons que la troisième victime était absente au procès. Dans le verdict rendu, le lundi 28 août 2017, la Cour a condamné O.Y. à 6 ans de prison ferme. En plus, il est tenu de payer les 75 000 F CFA à K.S.Y.

fk