Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Faits de société, religion et culture, au menu de la presse burkinabè

12/08/2017
362

Burkina Faso-Presse-Revue

Faits de société, religion et culture, au menu de la presse burkinabè

Ouagadougou, 12 août 2017 (AIB) Les médias burkinabè ont évoqué, ce samedi, divers sujets où l’on retrouve ceux liés à la religion, à la culture et surtout à des faits de société.

«Cambriolage de boutiques à Ouagadougou: 9 délinquants aux arrêts, de nombreux biens saisis», plaque à sa Une, le journal privé Le Quotidien.

Selon ce confrère, les responsables du commissariat de police de l’arrondissement de Baskuy ont animé une conférence de presse, vendredi à Ouagadougou pour, précise-t-il, présenter aux hommes de médias, deux réseaux de présumés délinquants sévissant dans la capitale burkinabè.

Le même quotidien, le seul qui parait les samedis au Burkina Faso, évoque la grève illimitée des chauffeurs, renseignant que le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a rencontré, hier vendredi, l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), accompagnée par Confédération syndicale du Burkina (CSB).

A en croire le secrétaire générale de la CSB, Olivier Ouédraogo, cité par le journal, les transporteurs routiers vont se remettre incessamment au travail.

Dans son éditorial, Le Quotidien fait remarquer que cette grève des chauffeurs routiers est «le symbole d’un pays à la dérive».

De son côté, Lefaso.net, média en ligne, informe qu’«en grève depuis le 9 août dernier, les chauffeurs routiers du Burkina ont levé leur mot d’ordre d’arrêt de travail illimité».

Et de souligner que la nouvelle est tombée ce vendredi 11 août 2017 dans la soirée, quelques heures après l’audience qu’a accordée le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à une délégation des chauffeurs routiers.

En religion, Le Quotidien évoque le pèlerinage à la Mecque, en titrant : «Hadj 2017: Les premiers pèlerins burkinabè embarquent le 14 août», avant de relater que le Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, a animé une conférence de presse, vendredi à Ouagadougou, en vue de faire le point de la préparation.

Parlant de cette rencontre avec les journalistes, le quotidien national Sidwaya, dans sa version en ligne, écrit que pour le Hadj 2017 au Burkina Faso, «plus de 7.000 pèlerins n’ont pas encore de visa».

Pour sa part, l’hebdomadaire culturel Evasion affiche en manchette: «Miss Burkina 2017: 21 candidates à la conquête de la couronne».

Ce journal indique qu’après cinq années de suspension, l’organisation du concours de beauté a repris du service avec le nouveau Comité Miss Burkina (N-COMIB), dirigé par Alpha Ouédraogo.

Agence d’information du Burkina

ak