Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Enseignement primaire au Sahel: des recommandations pour améliorer la formation continue

07/08/2017
519

Enseignement primaire au Sahel

Des recommandations pour améliorer la formation continue

 

Dori, (AIB) - La conférence annuelle des encadreurs pédagogique de la région du Sahel s’est tenue du 1erau 4 août 2017 à Dori. A l’issue des travaux, des recommandations ont été formulées en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement primaire à travers le renforcement des groupes d’animations pédagogiques.

Après quatre jours de réflexion sur le thème « Amélioration de la qualité de la formation continue : quelles stratégies pour la dynamisation des groupes d’animations pédagogiques ?», les instituteurs principaux ont exprimé un certain nombre de recommandations. Il s’agit entre autres de doter les groupes d’animation pédagogiques (GAP) en kit solaires et en matériel informatique et la création d’un centre multimédias par GAP. Hormis cela, les participants ont demandé la formation des coordonnateurs des GAP en gestion des groupes et à l’utilisation de l’outil informatique, la réduction sensible du coût de la navigation et l’extension  du réseau Internet et la subvention des outils informatiques.

Selon la directrice régionale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Sahel Angéline Neya, les instituteurs principaux ont élaboré des stratégies qui exhortent le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation  (MENA) à dynamiser les GAP. Pour ce faire, a-t-elle ajouté, ils ont travaillé sur la place et le rôle des différents acteurs du système éducatif afin d’améliorer la qualité de l’enseignement. C’est pourquoi, a-t-elle poursuivi, les travaux ont abouti à des recommandations qu’elle espère que les autorités du MENA vont y apporter des réponses satisfaisantes pour l’atteinte des résultats escomptés. Quant au haut-commissaire de la province du Séno, Inoussa Kaboré, il a félicité les participants de la conférence annuelle pour s’être accordés sur des stratégies à mettre en œuvre pour le renforcement régulier des capacités des enseignants. « Le manque de communication et d’informations est très souvent source de différents problèmes, d’incompréhensions, de rejet et de remise en cause des idées mêmes les plus nobles et les plus pertinentes », confie M Kaboré. C’est dans cette optique qu’il a estimé qu’il était important que les compréhensions sur le processus de dynamisation des cadres de formation continue, notamment les GAP soient partagées et harmonisées pour permettre une véritable synergie d’actions. En rappel, la conférence annuelle des inspecteurs de l’enseignement du premier degré et des conseillers pédagogiques itinérants du Sahel  s’est tenue du 25 au 28 juillet dernier à Dori. Ainsi, celle des instituteurs principaux vient boucler l’année scolaire 2016-2017 dans la région du Sahel.

Souaibou NOMBRE

Snombre29@yahoo.