Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Inondations du 22 juillet 2017 à Gorom-Gorom : l’ONG A2N vole au secours des sinistrés

03/08/2017
499

Inondations du 22 juillet 2017 à Gorom-Gorom

 

L’ONG A2N vole au secours des sinistrés

 

Gorom-Gorom, (AIB) - L’ONG A2N a offert des produits de première nécessité, estimés à trois millions de francs CFA, aux sinistrés de l’inondation survenue le 22 juillet 2017 à Gorom-Gorom et ses environs. C’était le dimanche 30 juillet 2017 à Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l’Oudalan.

Composé de 80 sacs de riz de 25 kilogrammes, de 48 bidons d’huile, de 160 boules de savon, de moustiquaires imprégnées, de nattes et de couvertures, le don de l’ONG A2N aux 94 ménages affectés par les inondations dans la commune de Gorom-Gorom et ses environs, est estimé à trois millions de nos francs. Le directeur exécutif de A2N, Oumarou Cissé, a justifié le geste de son ONG par le fait qu’elle est engagée aux côtés des communautés dans les projets de lutte contre les phénomènes de variabilité climatique et surtout dans les actions d’atténuation des impacts du changement climatique. Il a souligné que ces communautés sont donc les partenaires de premier rang de l’ONG, et quand elles sont frappées par ce genre de phénomène, il faut d’abord pallier la situation puisqu’elles cherchent à reconstituer leurs moyens d’existence. « Aujourd’hui, elles sont dans l’urgence de reconstituer ce qu’elles ont perdu et donc naturellement, nous, A2N, leur donnons cette modeste contribution pour leur permettre de faire face à cette situation urgente de reconstitution de leurs moyens d’existence afin qu’elles puissent être focalisées sur les actions de développement que nous menons ensemble », a-t-il expliqué. Le président du conseil d’administration de A2N, Amidou Yonaba, a ajouté que  la contribution modeste de trois millions de F CFA que l’ONG leur apporte n’est certainement pas la réponse idoine, mais elle montre au moins l’intérêt que A2N porte à ces populations affectées.

Pour sa part,  le représentant des bénéficiaires, Boubacar Amar Dicko, a remercié les donateurs. « C’est vrai que nous avons été victimes des inondations mais aujourd’hui nous sommes très soulagés, du fait que nous ne nous sommes pas sentis abandonnés, même pas une minute », s’est-il réjoui.

Le partenariat entre Gorom-Gorom et A2N se porte bien

Quant à l’édile de la commune de Gorom-Gorom, Ibrahim Ag Attahir, il a exprimé sa reconnaissance à A2N pour ce geste. L’élu communal a mis ce don à l’actif de la bonne santé du partenariat existant entre sa commune et l’ONG, en affirmant que A2N vient de démontrer par cet acte, qu’elle contribuera, à n’en point douter, au relèvement conséquent des sinistrés et qu’elle est une organisation d’utilité  publique. De ce fait, a-t-il insisté, elle demeure un partenaire incontournable sur lequel sa commune peut compter pour éviter de pareilles situations et pour accompagner le Plan de développement communal (PDC). D’ailleurs, en termes de dispositions prises pour éviter d’éventuels sinistres, le maire Ibrahim Ag Attahir se veut compréhensible. «Comme dispositions pour parer à d’éventuelles situations, nous avons voulu d’abord reloger les sinistrés et ceux qui sont dans les zones à grand risque dans les écoles mais ils ne l’ont pas voulu au motif de n’y être pas à l’abri des vols. Alors certains sont restés chez eux pour habiter sous un hangar et d’autres ont trouvé refuge chez leurs voisins ou des membres de leurs familles », s’est-il adressé aux populations. En outre, il a affirmé qu’une étude d’aménagement de la ville est en cours et dès qu’elle sera bouclée, les travaux de construction de caniveaux débuteront.

Ourya SOURA

AIB/Oudalan