Burkina : 4 soldats se blessent grièvement dans l'explosion d'une mine / le poste de police de Mentao (Soum) incendié par des assaillants / le Président du Faso à la tribune des Nations unies : "le Burkina Faso accorde une attention particulière à son septentrion" / le Niger invité d'honneur du 12e SITHO / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Autoroute Ouaga-Abidjan : le lancement des travaux du tronçon Ouaga-Koudougou prévu au premier trimestre de 2018

14/07/2017
698

Burkina-Cote-d ‘Ivoire-TAC

Autoroute Ouaga-Abidjan : le lancement des travaux du tronçon Ouaga-Koudougou prévu au premier trimestre de 2018

Ouagadougou,13 juillet 2017 (AIB)- Le lancement des travaux du tronçon Ouagadougou-Koudougou, entrant dans le cadre de la réalisation de l’autoroute Ouagadougou-Abidjan, est prévu au premier trimestre 2018, a annoncé jeudi le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabé de l’Extérieur, Alpha Barry.

M.Barry s’exprimait, au cours d’une conférence de presse organisée dans le cadre du 6ème sommet du Traité d’Amitié et de Coopération(TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, prévu du 14 au 18 juillet 2017 à Ouagadougou.

La Côte d’ivoire et le Burkina Faso ont convenu de rechercher des financements communs pour la réalisation du projet de l’autoroute Ouaga-Abidjan.

«Nous avons constaté que nous n’avons pas pu mettre en œuvre cette disposition qui voulait qu’on fasse des recherches de financements en commun. Donc instruction a été donnée pour qu’on puisse réactiver», a souligné le ministre.

Il a reconnu cependant que la Côte d’Ivoire est en avance sur le Burkina Faso, car des travaux ont pu être enclenchés avec la réalisation du tronçon Yamoussokro –Kébissou et il reste Kebissou-Bouaké, Bouaké-Ferké et Ferké-frontière du Burkina.

«La Côte d’Ivoire a pris une avance sur nous mais on n’est pas en reste. On avait entamé un premier processus qui était celui de la requalification des entreprises (sorte d’appel d’offre) qu’on devait faire pour trouver l’entreprise apte pour commencer les travaux», a expliqué Alpha Barry.

Pour lui cette option a été abandonnée et le projet fait partie maintenant des projets partenariat public-privé (PPP) dont la loi a été votée récemment pour accélérer le processus.

« Le mécanisme du PPP étant sur six mois, donc forcément dans cette période, on devrait pouvoir boucler le processus de désignation d’une entreprise au premier trimestre de 2018», a rassuré le ministre.

Il a signifié que l’étude de l’axe Ouaga-BoboDioulasso est terminée et celle de l’axe Koudougou- Bobo Dioulasso devrait aller vite.

Il a aussi a précisé que pour le reste, il va avoir une recherche conjointe des financements.

«La partie Bobo Dioulasso-frontière de la Côte d’Ivoire dont des discussions sont en cours avec l’Uemoa pour le financement des études est la même qui se fait du côté ivoirien sur la partie Ferké-frontière du Burkina», a-t-il relaté.

les principaux dossiers à l’ordre du jour du 6ème Tac, va porter entre autres, sur les infrastructures routières et ferroviaires ,l’électricité, la facilitation du commerce de transit et de transports sur le corridor Abidjan-Ouaga, la mise en place de nouvelles structures de coopération d’échange et d’appui aux populations et les questions de défense et de sécurité.

24 projets d’accord vont être discutés entre les experts des deux parties.

Agence d’Information du Burkina

als/ata