Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Meeting de Ouagadougou: le Burkina Faso se démarque dans l’ensemble des disciplines

07/07/2014
232

BURKINA-SPORT-ATHLETISME

Meeting de Ouagadougou: le Burkina Faso se démarque dans l’ensemble des disciplines

Ouagadougou, 07 juil. 2014 (AIB)- Le Burkina Faso a dominé les huit pays qui ont pris part à la XIe édition du Meeting international de la ville de Ouagadougou (MIAVO) organisé samedi par la Fédération burkinabè d’athlétisme (FBA) en partenariat avec la mairie de Ouagadougou, a-t-on constaté.

Le Burkina Faso s’est taillé la part du lion dans la série A dénommée série du meeting devant un maigre public, lors du traditionnel rendez-vous du MIAVO organisé par la FBA.

Le lancer du poids Dames, a tourné à l’avantage du trio burkinabè, Sali Nadounké, Saadatou Ouédraogo et Ivone Coulibaly respectivement avec un jet de 13,04m; 11,78m et 11,11m.

Au 400m haies Dames également, trois Burkinabè montent sur la plus haute marche du podium. Il s’agit de Djénèba Zon avec 1’03‘’82, de Rokya Fofana avec 1’03’’90, de Ramata Nikiema avec 1’05’’78.

Au 100m haies Dames, les premières places sont occupées par les Burkinabè Worokia Sanou avec une vitesse de 14’’94 et Alyma Soura avec 15’’16. La troisième place est revenue à la Malienne MaÏmouna Bagayoko avec 15’’19.

Quant au triple saut Dames, avec un saut de 12m82m, la Malienne Ya Koita s’adjuge la première place. Elle est poursuivie par la Sénégalaise Sokhina Kanté Safiatou avec un saut de 12m62. La Burkinabè Kadidia Soura ferme la marche avec la même performance de 12m62m.

Au 200m Dames, avec une vitesse de 24’’94, l’Ivoirienne Triphène A. Kouamé, monte sur la plus haute marche du podium. Elle est talonnée par la Malienne Kadia Dembélé avec 24’’94. La troisième place revient à la Burkinabè Estelle Sanou avec 25’’97.

Le 100m Dames avec une vitesse de 11’’84 l’Ivoirienne Tryphène A. Kouamé dicte sa loi. Avec 12’’09 la Gambienne Gina Basse est deuxième. La Malienne Ya Koita avec 12’’13 se contente de la troisième place.

Au niveau du lancer de poids hommes, la plus haute marche du podium est allée au Togolais Tchalim Esso avec un jet de 16m49 détient le nouveau record. Il bat ainsi son propre record et celui du meeting (15m90). Avec 15m08 la seconde place est assurée par le Malien Moussa Diarra. Le Burkinabè Timothée Lingani avec un jet de 14m90 occupe la troisième place.

Au 400m haies, les burkinabè Bienvenu W. Sawadogo avec 53’’39 et Esaü Somda avec 53’’99 décrochent les deux premières places. La troisième revient à Isaac Précis Bakoumi avec 56’’15.

La première place du Saut en longueur est occupée par le Burkinabè Fabrice Zongo qui enregistreun saut de 6,96m. Il est suivi par l’Ivoirien Yao Arnaud Kouandio avec un saut de 6,79m. La troisième place est revenue au Burkinabè Oumarou Séré avec un saut de 6,68m.

Au 100m le Sénégalais Moulaye Sonko avec un temps de 10’’60, s’offre le premier rang. Avec 10’’67, le Béninois Fiacre Bahourou occupe la deuxième place. Le troisième rang est assuré par l’Ivoirien Arthur Gué Cissé avec une performance de 10’’85.

La première place du 200m a été adjugée par le Sénégalais Moulaye Sonko (21’’24). Il est suivi par le Malien Bamba Diakalia avec 21’’39. Le Béninois Fiacre Bahourou avec 21’’40, ferme la marche du podium.

Afin de permettre aux athlètes locaux d’avoir de la compétition, la FBA a organisé simultanément une série B dénommée série nationale.

Cent trois athlètes dont cinquante-neuf hommes et quarante-quatre dames, venus de neuf pays de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Mali, Niger, Sénégal, Togo) ont pris part à cette édition.

DG/AS